Partagez
Aller en bas
Messages : 5
Date d'inscription : 27/12/2017
Voir le profil de l'utilisateur

Carnet de bord de nos réflexions

le Lun 7 Mai - 12:39
Hello les rêveurs,

Après ce long weekend très enrichissants et les premiers échanges qu'on a eu au sujet d'un projet/rêve/vie en collectif, je trouve que ça serait chouette de garder une petite trace de tout ce qui s'est dit et de tout ce qu'on a en tête (bon tout, c'est impossible d'accord).
Vu que c'était une première discussion, évidemment, c'était assez flou, on parlait pas forcément des mêmes choses, même si une vision commune est ressortie assez clairement je trouve (de mon point de vue). Du coup, je pensais que le mieux pour faire une petite restitution de ce weekend, serait peut être que chacun exprime ce qu'il a retenu de nos discussions, comment il voit la suite des choses, ce qu'il a ressenti, ce qu'il en pense... bref, un point de vu personnel de nos échanges de ce weekend.
Je sais que certains ont pris des notes, peut-être pourraient-ils les retranscrire ici éventuellement Smile

Qu'en pensez vous ? Avez vous d'autres idées pour garder une trace de ces discussions ? ou est-ce que vous trouvez pas forcément utile d'en garder une trace ?

En tous cas c'était vraiment chouette !

Bisous
avatar
Admin
Messages : 18
Date d'inscription : 18/12/2017
Voir le profil de l'utilisateurhttp://revecollectif.forumactif.com

Un (petit ?) résumé

le Jeu 24 Mai - 11:55
Salut salut ! Bonne idée, merci Pierrot !

Alors moi j'ai pris des notes sur ce que chacun a dit, mais je ne sais pas si c'est à moi de retranscrire tout ça. J'aurai peur de modifier un peu les discours en fonction de ce que moi j'imagine et de ne pas être totalement juste.

Alors je vais juste dire ce que j'ai retenu du gros de nos échanges, et ma vision à moi. Et puis les questions que ça soulève pour moi.

Ce que j'ai retenu de commun
J'ai l'impression qu'on a tous l'envie de vie en collectif. Pour certains c'est vivre comme dans une coloc, pour d'autres partager des espaces et avoir son espace personnel, et pour d'autres simplement vivre assez proches les uns des autres et pouvoir facilement aller chez les uns, les autres, comme à Rennes.

On a aussi parlé de différents niveaux d'investissement en collectif :
Vie en collectif > Projet commun > Activité financière commune (ex : agricole)
Tout le monde ne se voit pas dans les même niveaux.

Il me semble également qu'on a parlé de projets/rêves à différents termes :

- L'envie à court terme (très court pour certains : dans les mois qui viennent) de trouver un terrain et d'y créer un petit lieu collectif, où se retrouver, comme un bébé projet, une première expérimentation du collectif.
Ce pourrait être un terrain où on mettrait des habitats légers, ou bien retaper une ruine par exemple.
L'idée serait que ça pourrait être pour ceux qui n'ont pas de chez eux actuellement d'avoir un lieu ou "rentrer" entre différentes expériences. Et puis acquérir un lieu comme ça donnera sûrement l'envie de s'y investir et d'y créer quelque chose de chouette, et donc finalement de prendre du temps pour l'investir pleinement par la suite de ce qu'on a de programmé pour l'instant.
Ça pourrait donc être un lieu où certains vivent plus ou moins à temps plein, et d'autres viennent de passage, pour des moments plus ou moins longs, ou sur des semaines/week-ends de projets par exemple (genre chantiers...).
J'ai l'impression que dans l'idée ce serait un projet qui ne durerait pas une éternité, genre 5 ans, le temps de se lancer dans un projet à plus long terme.

- L'envie à plus long terme d'un lieu collectif plus fixe, où certains s'imaginent développer une activité professionnelle. Est notamment revenu plusieurs fois le désir pour certains de développer des activités agricoles. Certains ont parlé d'activités d'accueil, d'activités culturelles, scientifiques, sociales.
Certains s'imagineraient vivre sur le lieu et y développer ce genre d'activités, et d'autres en être assez proches, et pourquoi pas s'y investir de temps en temps le temps d'une animation...
Certains ont parlé aussi de leur rêve de lieux itinérants, comme une bibliothèque, une caravane de sensibilisation à l'environnement, etc.
Je crois que dans l'idée, tout ça n'aurait pas lieu avant au moins 5 ans, le temps de mûrir le projet, d'avoir des expériences, de vivre d'autres aventures avant de se poser, ...
Certains préfèrent également pour l'instant suivre les opportunités de travail plutôt que se poser dans un lieu précis et se restreindre à ne niveau là.
Il y a eu aussi la notion de redynamiser un territoire : s'inspirer de ce qui existe pour recréer de l'activité, du lien social...

Moi, personnellement
Je me retrouve assez bien dans ces deux visions que j'ai décrites.
Je ne pense pas m'investir pleinement dans un projet, même un bébé projet avant un an, car j'ai bien l'intention de me lancer dans une mission plus tournée vers du social à partir de Septembre. Je ne sais pas encore où cela va m'emmener, si je vais rester en France ou pas. En revanche, je me sentirai d'investir déjà un peu financièrement pour lancer ce projet et que ceux qui veulent s'y investir maintenant puissent le faire. J'imagine que si dans un an, après ma mission, nous avons un lieu commun, j'orienterai mes prochaines expériences de manière à pouvoir m'y investir aussi.
Mon projet long terme reste assez flou, et il a encore bien le temps de changer. Mais je m'imagine investir les trois niveaux de collectifs cités plus haut (vie, projet, activité). Je rêve pour l'instant d'une ferme où développer des activités sociales, avec toutes les questions que ça pose par rapport aux autres. (Par exemple, faire de l'accueil de jeunes en difficultés sociales peut poser un problème à ceux qui ont les activités agricoles qui pourraient se sentir un peu envahis...). Ou bien je me verrai aussi bosser à mi temps sur les activités agricoles avec une autre activité à l'extérieur. L'idée de redynamiser un territoire me parle beaucoup. Ça peut être par l'ouverture d'un bar associatif, d'une épicerie, la création d'évènements culturels etc... C'est quelque chose dans lequel je me reconnais et qui pourrait faire partie de mon/mes activités.


Les petites questions que ça soulève selon moi, ou dont on a parlé :
- On s'est demandé : Si certains vivent à temps plein et d'autres sont de passage, est ce que ça ne risque pas de recréer le modèle coloc/squatteurs et finalement que certains ne s'y sentent pas chez eux ? Comment faire des règles suffisamment adaptables pour que chacun se sente bien ?
- On a parlé aussi du fait que quand on vit à un endroit, c'est souvent à cet endroit que des opportunités se créent, par le réseau, les contacts locaux etc. Du coup, peut-être qu'il serait intéressant même pour le bébé projet de le faire dans un lieu où on se verrait potentiellement faire un projet long terme.
- Comment trouver le lieu qui plait à chacun ? On a commencé à parler un peu de ça, mais pour satisfaire le coté "central et facile d'accès" et le critère "à mois de 5km de Brest" on tombe déjà sur un os Razz (Non non Léa, je ne parle pas de toi)
- Ne pas oublier les gens autour de nous, là où on est. J'aime énormément notre belle bande de joyeux lurons, mais je pense qu'il faut aussi rester ouvert aux rencontres qu'on fera et aux opportunités qui se créeront avec les gens qui seront nos amis, voisins, dans les lieux où on sera.

Une question qui m'est venue hier et dont on n'a pas encore parlé, mais qui est toute bête : Si on trouve juste un terrain, pas forcément constructible pour que ce soit pas cher, où mettre des habitats légers par exemple... On fait comment pour l'eau et l’électricité ?  albino

Je me dis aussi que ce week-end, on était une 20aine. On habite tous loin les uns des autres, et on ne se voit pas si souvent que ça, même si je trouve qu'on gère plutôt bien à ce niveau là Razz Bref, ce que je veux dire c'est que si on s'attend tous, on ne fera jamais rien. Je trouve important que ceux qui ont le désir de mettre en place des choses maintenant en parlent aux autres, de manière à leur laisser la possibilité de rejoindre l'embarcation. Mais je pense qu'il ne faut pas qu'on s'empêche de faire des choses parce que les autres ne sont pas prêts à le faire maintenant. Je pense que c'est assez réaliste de dire qu'on ne fera pas un projet tous ensemble, mais c'est important de savoir ce à quoi chacun aspire, de pouvoir créer des connexions entre nos projets. Donc ceux qui ont envie de se lancer dans un projet, allez-y, lâchez vous ! Inspirez-nous et puis les autres viendront en soutien, ou rejoindront l'aventure, maintenant ou plus tard !  Very Happy

Voilà ce que j'ai dans la tête.
J'espère que notre petite expérience de 3 semaines à la Tournerie nous donnera matière à réfléchir d'avantage à tout ça.
Bises !
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum